Erika Zueneli

Chorégraphe et danseuse

Née en Italie, à Florence, où elle entame ses études de danse (classique, technique Graham), Erika Zueneli poursuit sa formation à New York au sein des écoles d’Alwin Nikolaïs et de Merce Cunningham en 1991. Parallèlement, en Italie, elle participe aux créations de la compagnie Imago (danse contemporaine), à des créations d’Andrea Francalanci (danses de la Renaissance), ainsi qu’à divers opéras dans des mises en scène de Luca Ronconi, Derek Jarman, Luciano Bussotti, Lindsay Kemp...

Invitée par Philippe Decouflé à participer à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’Albertville en 1992, elle arrive donc d’abord en France puis en Belgique et participe  jusqu’en 2004 à toutes les créations de Santiago Sempere, qui lui confie en outre la réalisation de projets pédagogiques. Elle est également interprète pour la Cie. Josef Nadj, Cie.Silenda, le cirque Les Colporteurs, Kataline Patkai…

En Belgique, elle rencontre en 1995 la compagnie Mossoux-Bonté avec qui elle poursuit une longue collaboration sur plus d’une dizaine de créations.

C’est entre l’Italie, New-York la Belgique et la France, qu’Erika Zueneli développe tout d’abord un travail d’interprète et puis de chorégraphe. En 1998, elle entame parallèlement une recherche personnelle avec les solos Frêles Espérances et Ashes et crée, en 2000 avec Olivier Renouf, l'Association l’Yeuse à Paris. Très active sur la scène belge, elle décide de fonder en 2008 sa structure à Bruxelles renommée Tant’amati en 2013, du nom du duo que fu créé cette année-là.

Avec une quinzaine de pièces à son actif, Erika Zueneli met en jeu une théâtralité « abstraite » : chacune de ses créations révèle avec finesse son intérêt pour les relations humaines et un art consommé pour rendre inattendu le quotidien. Sa perception singulière de la réalité et son souci de la forme confèrent au geste le plus banal, un poids et une signification particuliers. Dans la diversité de ses réalisations, elle interroge les incohérences de notre être sur terre dans le sens physique et métaphysiques. L’humour et la dérision fait partie intégrante d’une approche qui se veut à la fois sensible et corrosive.

Elle a exploré une palette étendue de formes et de collaborations, du solo et duo aux pièces de groupe avec des danseurs professionnels, mais également des amateurs. Interprète ou uniquement chorégraphe, elle également aimé sortir des scènes dédiées pour habiter des espaces urbains ou des cadres plus bucoliques, cueillant le spectateur qui chemine.

 

Elle collabore régulieremnt sur toutes les créations d’Olivier Renouf

Créations : Noon (2000), Les cieux ne sont pas... (2002), High noon (2003), Sarà Sara (2004),

Partita-s (2005), Daybreak (2007), Time out (2007), In-contro/ Incontri (2009/10), Tournois (2010), Varieazioni (2011), OR(2) (2013), Tant'amati (2013/14), Vai e passa (2016), Allein! (2018)

 

La création TANT’AMATI a été élue Meilleur spectacle de danse au Prix de la Critique Théâtre et Danse 2013-2014 en Belgique.

Erika Zueneli
Dance & Choreography