Skip to main content

PROJETS

ATTERRISSAGE
TANT’AMATI, 2022 > 2025

Le cycle Atterrissage est un projet qui s’adresse à la jeunesse et qui naît avec la création Landfall, premier opus déclencheur d’un projet plus large pensée sur les trois prochaines années. Projet participatif, ou en écho aux présentations de Landfall, Atterrissage répond au désir d’aller à la rencontre des nouvelles générations, visant à élaborer avec ces-dernières, des processus créatifs par le biais de questions partagées à travers l’écriture, la danse, la parole…L’objectif est d’instaurer un échange direct entre une équipe artistique et la jeunesse territoriale. Un procédé qui se développe sur 3 années avec une série d’ateliers/rencontres avec différents publics et qui sera amené a ̀évoluer selon les âges touchés. Il s’inscrit plus largement dans un désir de raconter l’actuel à travers des intimités particulières et ainsi, de brouiller la fracture entre l’individuel et le collectif, l’intime et le politique.

+ Lire plus

ATTERRISSAGE / Avec la jeunesse
Tant’amati/Asbl @ Central – La Maison de Tournai
Erika Zueneli
En collaboration avec Louise de Bastier et Olivier Renouf

Comment définir une génération et plus particulièrement, celle qui sera amenée à penser les mondes artistiques, politiques et philosophiques de demain ? C’est une des questions qui, en écho à la création Landfall, habite et déclenche le cycle ATTERRISSAGE.
Le projet se pense comme une enquête menée autour de/avec une jeunesse qui est encore à définir. Qu’est-ce qu’être jeune aujourd’hui ? Quelle spécificité ? “ Une manière de penser ce qu’est l’actuel aujourd’hui et d’étudier comment – venant moi-même d’une toute autre génération – je peux, ou dois m’y inscrire. Et surtout, m’interroger sur les possibilités de création d’un objet artistique qui n’enfermerait pas cette jeunesse dans les représentations qui lui sont généralement associées.”
– Erika Zueneli

Dans la pratique, Atterrissage c’est :

Un projet multiforme qui invite à être sans cesse remodelé selon les publics auxquels il se confronte et avec lesquels il collabore. ATTERRISSAGE peut ainsi se définir à la fois comme la variation d’une forme, dans des durées diverses et des lieux pluriels (extérieur, intérieur, in situ) et comme une extension auprès de différents publics :

● Des jeunes artistes, dans le désir d’une transmission à double-sens (rencontres-laboratoires)
● Des amateur.rice.s, qui seraient notamment intégrés à une extension de la création LANDFALL avec des performances autour et en écho des présentations
● Des milieux scolaires et des milieux associatifs

En collaboration avec Louise de Bastier (metteuse en scène) des ateliers sont imaginés (à partir de la base dramaturgique de Landfall) autours de procédés d’écriture (individuels et/ ou collectifs). Cette matière écrite est ensuite mobilisée pour créer une matière dansée et parlée singulière à chacun.e, qui puisse dans le même temps s’inscrire dans une dynamique collective.
Comment se raconter sur un plateau ? Par la parole, la danse, le regard ? Nous souhaitons justement passer par des exercices d’écriture afin d’ancrer dès le départ ces réflexions sociales et politiques, dans un contexte artistique. De cette manière, elles se libèrent du poids de la signification pour s’écrire dans un geste ou dans une parole, elles deviennent ainsi plus abstraites, plus poétiques, tout en conservant leur sincérité initiale.

INTERVENTIONS
RESIDENCES

“Mordre le soleil”
Conservatoire de Mons-ARTS² – Master 1 (mélangés)
(Automne 2023)

+ Lire plus

Au conservatoire de Mons ARTS, à partir de la troisième année (PE3) les programmes intègrent des intervenant.e.s extérieur.e.s qui réalisent avec les étudiant.e.s des projets artistiques qui les mettent en situation de création. Ce qui leur permet de se confronter à des partenaires qui ont une histoire et une pratique différente de la leur. Les travaux réalisés font l’objet de présentations publiques.

 

MORDRE LE SOLEIL 

Nous nous sommes d’abord posé la question de comment faire vibrer un espace aujourd’hui (?).

Ensuite, nous avons posé par strates, des fragments d’existences. Inspirés par des poèmes, des images, des mots. Nous avons interrogé nos actuels – des actuels vastes, flous, mobiles, profondément personnels. Chacun.une.s, a composé des partitions singulières qui ont donné vie à une traversée colorée et fragmentée où désir, contestation et passion se fondent et se confondent dans le groupe !

Il y a dans cette poétique du fragment de la défragmentation, quelque chose qui se dit de notre réel.

Rien n’est acquis mais tout existe !

MUSIQUE : extraits de La meute (Think Twice), Beethoven (Fidelio ouverture), Panasonic Pipilotti, Haendel (Sarabande) Thomas Turine (She), Superpoze (Pavane)…

Avec : Anne de Molina Thomas – Capette Pauline – Dandoy Grégoire – Flamme Hélène – Hernandez Citlali – Jacob François – Mpengekeze Josué – Ndwaniye Tania – Siatidis Lucia Eleni – Terral Milo et merci à toute l’équipe du Carré des arts.

* Mordre le soleil – du poème de Carol Sansour À la saison des abricots

RÉSIDENCE D’ARTISTES
DOMAINE SCOLAIRE

+ Lire plus

En collaboration avec Olivier Renouf au sein de la Cie. L’Yeuse
1) Résidence d’artistes au lycée agricole de la Bretonnière 77120 Chailly-en-Brie, avec le projet Passeurs de nature
2) Projet MICACO dans le cadre des parcours Art et culture au collège en Ile de France – Paris sur la thématique de la Rencontre.
2019 – 2022

Le projet : accompagner les jeunes étudiants en venant interroger leur propre rapport à la nature en relation à leurs futurs métiers ; leur ouvrir les portes d’une réflexion sur le lien homme-nature, dans une approche sensible et artistique. Mais aussi sur l’homme en tant qu’individu, côtoyant d’autres hommes, son rapport à soi et aux autres en écho à notre actualité et notre contexte socio-culturel.

Interventions
Milieu scolaire- social

+ Lire plus

– En septembre-octobre 2019 elle dirige deux séminaires aux étudiants de l’Université Côte d’Azur, Section Danse du Département des Arts – UFR LASH. Parcours « Savoirs du corps dansant : improvisation, transmission, archives »
– 2018 – Pour le projet ALYCCE au Lycée Eugène Delacroix à Drancy en partenariat avec le 104 à Paris
– 2017 – Avec la compagnie de Daniela Labbé Cabrera I’m a Bird now, pour le projet D’une mémoire à l’autre auprès des classes élémentaires de l’école Joliot Curie à Bagneux au Théâtre de Bagneux.
– 2016-17 Avec le Théâtre de Bligny et les Rencontres Essonne danse (91), des ateliers ont été mis en place pour les patients de l’Hôpital afin d’apporter une pratique artistique susceptible de renforcer la construction de soi et de son rapport au monde. Ainsi que d’autres ateliers de danse autour du projet Allein !
– (projet Geografia 2018-21): Une collaboration avec un établissement pour les autistes et personnes en difficulté motrices a eu lieu en août 2018 avec La Magica fattoria dans le nord de l’Italie, donnant lieu à des petits moments partagés avec la population. Ont suivi d’autres interventions jusqu’en 2021 avec un groupe d’adolescents pour le projet Geografia.

LABORATOIRES

ATELIERS PLURIDISCIPLINAIRES
DEPUIS 2015

+ Lire plus

Au sein de la coopérative Cap Etoile à Montreuil elle a dirigé, en collaboration avec d’autres artistes, de nombreux ateliers pluridisciplinaires pour des publics amateurs et professionnels. Et propose régulièrement des laboratoires chorégraphiques

Le projet : destiné à toute personne intéressée ayant un minimum de pratique corporelle. Cet atelier vise à stimuler le goût pour l’expérimentation sur la base d’une pratique intégrant des dimensions corporelles et sensorielles en relation à soi et aux autres, en favorisant le développement d’une
créativité à la fois intuitive et consciente.

TRANSMISSIONS DE PIÈCES CHORÉGRAPHIQUES
DEPUIS 2011

+ Lire plus

La compagnie propose et dirige également des projets autour de la transmission et/ou la reconstruction de pièces chorégraphique:
– En 2013 avec un Tutorat organisé par le Centre National de la Danse-Paris avec la pièce Partita-s, présentée au Théâtre Chaillot pour “Danse en amateur”.
– En 2011 dans le cadre du projet Première scène avec l’école de Vitry sur Seine et la Biennale de danse du Val de Marne (France) pour la pièce Générations de Nicole Mossoux.

©2023 TANT’AMATI/ASBL – TANTAMATI.ASBL@GMAIL.COMMENTIONS LEGALES
BRANDING AND WEBSITE : JUNGO.STUDIO
©2023 TANT’AMATI/ASBL
TANTAMATI.ASBL@GMAIL.COM
MENTIONS LEGALES
BRANDING AND WEBSITE : JUNGO.STUDIO
>>> Le prix du meilleur spectacle de la saison 22.23, toutes catégories confondues, a été décerné par “Les Prix Maeterlinck de la Critique” à la compagnie Tant’amati / Erika Zueneli pour le spectacle LANDFALL. >>> The prize for the best show of the 22.23 season, in all categories, was awarded  by ‘Les Prix Maeterlinck de la Critique’ to the company Tant’amati / Erika Zueneli for the show  LANDFALL. 
>>> Le prix du meilleur spectacle de la saison 22.23, toutes catégories confondues, a été décerné par “Les Prix Maeterlinck de la Critique” à la compagnie Tant’amati / Erika Zueneli pour le spectacle LANDFALL. >>> The prize for the best show of the 22.23 season, in all categories, was awarded  by ‘Les Prix Maeterlinck de la Critique’ to the company Tant’amati / Erika Zueneli for the show  LANDFALL. 
>>> Le prix du meilleur spectacle de la saison 22.23, toutes catégories confondues, a été décerné par “Les Prix Maeterlinck de la Critique” à la compagnie Tant’amati / Erika Zueneli pour le spectacle LANDFALL. >>> The prize for the best show of the 22.23 season, in all categories, was awarded  by ‘Les Prix Maeterlinck de la Critique’ to the company Tant’amati / Erika Zueneli for the show  LANDFALL.